Ostéopathie et Podologie

Qu'est ce que la podologie ?

On pourrait se contenter de la définition de l’art de soigner les pieds ; la podologie dépasse ce cadre puisqu'elle est devenue l’art de guérir les affections du pied.

Le champ d’action du podologue s’est fortement élargi et s’adresse également à des malades qui présentent des troubles statiques influençant les articulations en amont du pied, la cheville, le genou, la hanche et la colonne vertébrale. La relation qui peut exister entre la mauvaise fonction du pied et le « mal de dos » est désormais reconnue cliniquement.

Le sportif consulte pour des problèmes de sur-utilisation et de charges anormales du pied et du membre inférieur qui peuvent entraîner des tendinites, périostites et autres états inflammatoires.

La partie pédicurie traitera avant tout les affections épidermiques et unguéales du pied. 

La podologie, quant à elle, conduira à la confection de semelles orthopédiques si nécessaire.

 

Rôle du Podologue ?

Le podologue conçoit et fabrique des semelles orthopédiques pour des personnes souffrant de malformations (pieds plats, par exemple), de douleurs au genou ou au dos. Après avoir évalué le problème à corriger, il prend des mesures et fait des simulations sur ordinateur. Puis, il fait réaliser les semelles en atelier.

Ce professionnel soigne tous les bobos qui peuvent affecter les pieds : cor, durillon, ongle incarné... Il effectue les soins courants d'hygiène et d'entretien : ponçage, élimination des peaux mortes, coupe des ongles, traitement des verrues, application de crèmes et d’onguents…

 

Interaction podologie et ostéopathie !

Le pied est en premier lieu une structure qui à un rôle sensitif en recevant des informations provenant du sol. Le pied reçoit aussi des contraintes mécaniques et sensitives d’origine céphalique (colonne, bassin, crâne, etc…) c’est donc avec ce système de contraintes céphaliques que l’appui plantaire va peut être changer. Mais les pieds peuvent également entrainer des troubles d’appui pouvant engendrer des problèmes sur les membres inférieurs, l’ensemble de la colonne, et se répercutera sur l’ensemble du corps humain. Il y a un véritable dialogue entre chaque partie du corps. Il faut donc prendre en charge le corps dans sa globalité car le pied peut être le point de départ d’un trouble mécanique ou postural mais peut être aussi la conséquence d’un déséquilibre sus-jacent.

Les troubles ou dysfonctions rencontrés au niveau du pied engendrent des adaptations et des compensations qui sont souvent liées au motif de consultation du patient (lombalgies, cervicalgies, gonalgies, etc…). On note donc l’importance d’effectuer un traitement ostéopathique afin de corriger tout le système dysfonctionnel qui s’est mis en place et ensuite le podologue pourra effectuer un traitement podologique d’autant plus adapté et efficace si cela est toujours nécessaire.

 

La chronologie de prise en charge…

La chronologie de prise en charge est ajustable en fonction du but recherché.

Dans une prise en charge podologique avec nécessité de port de semelles orthopédique on conseillera au patient de venir consulter dans un premier temps l’ostéopathe. Il est préconisé de faire une à deux séances d'ostéopathie très rapprochées (15 jours maximum) avant la prise d'empreinte et une 10 à 15 jours après le port des nouvelles semelles afin d'ajuster le corps aux nouvelles contrainte. Dans le cas contraire, des douleurs peuvent apparaître. Dans ce cas, ce ne sont pas les semelles qui sont mal faites, mais c'est le corps qui a juste besoin d'un peu d'aide pour s'adapter.

Dans une prise en charge osteopathique, on pourra également réorienter un patient chez un podologue afin de mettre en place une correction podale pour venir soutenir un traitement ostéopathique. Si la structure podale ou la posture n’est pas respectée, notre traitement ne pourra pas être efficace durablement et le patient verra sa plainte réapparaitre. Le corps ne peut pas s’autoréguler de lui même et le traitement podologique va permettre de donner le coup de pouce nécessaire.

L’ostéopathie et la podologie sont donc de véritables alliées, ces deux disciplines permettent de rechercher ensemble la santé du patient.