Femme enceinte

ARTICLE INDEX

La grossesse est une parenthèse dans la vie d'une femme, entre transformations physiques et bouleversements psychologiques, ces neuf mois marquent à jamais une femme.

Durant ces changements, le suivi ostéopathique est important : il prépare la femme à la grossesse, soulage les douleurs qui y sont associées et rééquilibre le corps de la mère après accouchement. 


Intérêt, pour quelles pathologies ?

  • Assurer une bonne mobilité des structures qui vont être mises en jeu pendant la grossesse
  • Préparer votre corps à accueillir le futur bébé dans de bonnes conditions.
  • En cas d'infertilité 

 

L'infertilité 

L’infertilité correspond à l’incapacité pour un couple de concevoir un enfant. On parle d’infertilité lorsqu’un couple qui a des relations sexuelles fréquentes, et qui ne réussit pas à procréer pendant au moins un an.
L’ostéopathie peut aider dans le traitement de l’infertilité féminine, lorsqu'elle n'est pas liée à des problèmes médicaux ou biologiques, c’est à dire lorsque la cause de cette infertilité est fonctionnelle. De plus, l'accompagnement ostéopathique peut aider dans la procréation médicalement assistée.

Les causes d'infertilité

  • Des grossesses tardives
  • Des ovaires capricieux qui perturbent l’ovulation : la présence de microkystes aux ovaires ou un mauvais fonctionnement de l’hypophyse et de l’hypothalamus empêchent la libération de l’ovule par les ovaires.
  • Des trompes obstruées : c'est la deuxième cause d'infertilité. Les trompes de Fallope par lesquelles transite l’ovule pour rejoindre l’utérus peuvent être obstruées. La fécondation est alors impossible.
  • Une anomalie de la muqueuse utérine : l’endométriose
  • Un utérus inhospitalier : l'œuf ne parvient pas à s’implanter dans la cavité utérine à cause d’une malformation ou de la présence de fibromes ou de polypes dans l'utérus.
  • Un dysfonctionnement dans la sécrétion de la glaire cervicale.
  • Le mode de vie joue sur la fertilité : Le tabac, l’alcool, le stress, l’obésité ou, à l’inverse, un régime trop restrictif, sont autant de nuisances à la fertilité de l’homme et de la femme. 

 

Les causes mécaniques : L’ostéopathe pourra intervenir !

  • Tensions susceptibles de perturber le fonctionnement des organes de reproduction.(utérus, ovaires, trompes etc…)
  • Manque de mobilité des organes gynécologiques

 

Traitement ostéopathique

En enlevant les tensions physiques et en redonnant de la mobilité aux organes, le traitement ostéopathique favorise la fécondation et la nidation de l'embryon.
L'ostéopathe traite d'abord le corps dans sa globalité, pour diminuer les douleurs et troubles déjà présents.
Il manipule les structures musculo-squelettiques, faciales, circulatoires et nerveuses, pour favoriser le plus possible la mobilité du bassin et des articulations vertébrales. 

Pour cela, l'osteopathe traite davantage :

  • Le petit bassin : pour redonner une mobilité aux os (sacrum, coccyx, iliaques) et aux viscères (utérus, ovaires et ligaments)
  • Les vertèbres : Une perte partielle de mobilité au niveau des vertèbres peut être responsable d'un mauvais fonctionnement de l'ovaire, mais aussi d'une restriction de sa vascularisation, jouant un rôle essentiel dans la reproduction.
  • Le crâne : Une diminution de mobilité des os crâniens peut perturber, via les membranes intracrâniennes, la fonction de la glande hypophyse, responsable de la régulation des hormones. 

 

Quand consulter ?

Dans la majorité des cas, une séance d'ostéopathie ne suffit pas pour augmenter ses chances de concevoir un enfant.

Pour stimuler l'ovulation, la consultation devra avoir lieu pendant la première semaine qui suit les règles.

Pour réguler le cycle, elle devra avoir lieu dans la période de fin d'ovulation, à la veille des règles (17 ème jour du cycle au 28 ème jour du cycle).

Dans les cas de FIV, les rendez-vous pourront être fixés le mois avant la ponction (lors de phase médicamenteuse de stimulation ovarienne) pour stimuler l'ovulation et maximiser les chances d'implantation.

Avant d’aller consulter votre ostéopathe, il faut déterminer par un avis médical si vos difficultés à concevoir ne relèvent pas d’un traitement médical, chirurgical ou d'un blocage psychologique. 


Intérêt, pour quelles pathologies ? 

  • Faciliter l'adaptation au changement physique
  • Diminuer les douleurs (sciatique, lombalgie...) et les troubles fonctionnels (troubles digestifs et circulatoires) liés à la grossesse
  • Préparer le corps de la femme à l'accouchement (optimiser la mobilité du bassin)
  • Travailler sur les fonctions nerveuses et hormonales : en vue d'avoir des contractions efficaces au moment de l'accouchement.
  • Détendre le périnée afin d'éviter une déchirure ou une épisiotomie 

 

L'ostéopathe peut traiter différents troubles liés à la grossesse :

 

  • Troubles digestifs :

Le bébé se trouve au milieu de vos viscères et peut occasionner quelques désagréments : constipation, sensation de pesanteur pelvienne, reflux gastrique, digestion difficile

  • Troubles circulatoires :

Pendant la grossesse, les jambes sont soumises à des pressions plus forte et à un bouleversement hormonale. Elles peuvent alors gonfler et devenir douloureuses.

  • Troubles articulaires et musculaires :

Lombalgie, dorsalgie, cervicalgie, sciatalgie, cruralgie, douleurs coccygiennes, douleurs costales, douleurs au pubis, douleurs au pli de l’aine.

 

Traitement osteopathique 

A travers des manipulations douces et indolores, l’ostéopathe vous accompagne et vous aide à soulager les désagréments liés à la grossesse. Il prépare votre corps à vivre l’accouchement le plus agréablement possible, en mobilisant les structures osseuses de votre bassin. Il verifie qu’il n’y ai ni blocage, ni restriction. Il peut aussi vous donner des conseils « anti-lombalgiques » à travers des exercices de renforcement et d’assouplissement.

L'ostéopathie n'a aucune répercussion directe sur le bébé pendant la grossesse.
Un traitement ostéopathique n'est ni dangereux, ni nocif pour le futur bébé et la maman.

 

Quand consulter ?

C’est souvent vers le dernier trimestre que les femmes viennent consulter (le mal de dos étant de plus en plus présent).
Cependant, il est recommandé de venir consulter dès le 4ème mois de grossesse, pour prévenir les douleurs et pour traiter certains désagréments (constipation, reflux, jambes lourdes, douleur aux fesses...).
Enfin, il est conseillé de venir à la fin du 8ème mois, dans le but de relancer la mobilité du bassin et plus particulièrement, celle du coccyx pour faciliter le passage de la tête du bébé pendant l’accouchement.


Intérêt, quelles pathologies ?

  • Mobiliser le corps dans sa globalité et remettre en place toute la partie inférieure du dos : bassin, lombaires, hanches, coccyx ainsi que toute la sphère viscérale
  • Retrouver une posture normale
  • Supprimer les tensions accumulées durant 9 mois
  • Permettre à la mère de reprendre plus rapidement ses activités quotidiennes.
  • Travailler les adhérences que peut laisser la césarienne ou la péridurale
  • Enlever les douleurs associées à l'accouchement
  • Favoriser une meilleure rééducation du périnée.


Après accouchement, vous pouvez être amené à consulter un ostéopathe pour différentes raisons :  

  • Troubles digestifs : constipation, reflux gastrique, trouble de la digestion
  • Troubles circulatoires : sensation de jambes lourdes, migraine
  • Troubles articulaires et musculaires : lombalgie, dorsalgie, cervicalgie, sciatalgie, cruralgie, douleurs coccygiennes, douleurs costales, douleurs au pubis, douleurs au pli de l’aine.
  • Troubles urinaires : incontinence, cystites
  • Troubles sexuels : difficulté à reprendre une sexualité épanouie causée des dyspareunies (douleurs lors des rapports sexuels).

 

Traitement ostéopathique :

Rééducation du périnée :

Le périnée est un ensemble de muscles qui soutient les organes génitaux, il joue un rôle important dans la sexualité, dans la continence urinaire et évite la descente des organes. Durant la grossesse et l'accouchement, il est mis à rude épreuve.

La rééducation généralement faite avec une sage femme ou un kinesitherapeute, permet donc de traiter les fuites urinaires, et d'améliorer les rapports sexuels. L'ostéopathe permet, en complément, d'optimiser la rééducation.

 

Traitement osteopathique du périnée :

L’ostéopathe travaille sur les os qui constituent le périnée (les 2 iliaques, le sacrum et le coccyx), ainsi que sur les organes du petit bassin (vessie, utérus, rectum), alors que la sage femme ou le kinesitherapeute travaillent uniquement les muscles du périnée.

Ainsi, ces deux traitements sont complèmentaires et permettent un résultat plus rapide.
A travers des manipulations douces et indolores, l’ostéopathe optimisera votre rééducation périnéale. Elles ne nécessitent pas de toucher vaginal. L’ostéopathe n’effectue que des manipulations externes.

 

Quand consulter ?

La consultation osteopathique est recommandée après un accouchement. 

En général, une séance suffit pour remettre en place les différentes structures. Néanmoins, chaque traitement est différent, il dépend du déroulement de la grossesse, de l’accouchement (voie basse, césarienne, déclenché, long, rapide, avec ou sans péridurale, utilisations de forceps…) et des douleurs ou gènes ressenties.

Quant à la rééducation du périnée, les séances d'osteopathie doivent intervenir avant celle-ci. Il est nécessaire de vérifier en amont la bonne mobilité des pièces osseuses du bassin, et des autres structures qui entourent le périnée.